Service hôtelier & technique

Tous les jours, au cœur de la vie…
Servir le gîte et le couvert est l’une des missions essentielles d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées.
L’important pour le résident est d’avoir une chambre propre et plaisante avec tous ses objets personnels à disposition. La chambre n’étant pas le seul espace qu’il fréquente, les 8’400 m2 de plancher de notre établissement sont, à un moment ou un autre, des lieux de séjours ou de passage. Ainsi, chaque local doit être systématiquement nettoyé par l’équipe de nettoyage dans le respect du rythme de vie de l’habitant.
Tous les matins, après avoir fait sa toilettes avec du linge doux, le résident sort de sa chambre vêtu d’habits choisis en fonction de ses envies et des saisons. 
Le soir, il retrouve son lit aux draps propres.  Dans la journée, les occasions d’utiliser du linge ne manquent pas. Qu’il soit vêtement ou tissu domestique, ces tonnes de fibres tissées, coton, polyester, laine sont lavées, pliées, redistribuées chaque jour par l’équipe de buanderie aidée par les énormes machines qui n’arrêtent de tourner que le soir venu.
Avec le temps, l’organisation et les méthodes de travail changent, les attentes des résidents évoluent, l’utilisation des locaux se modifie sans cesse, les murs doivent être refaits, et de nouveaux outils installés. Pour cela, l’équipe technique n’a de cesse de réparer, aménager, installer, construire, casser, reconstruire pour que le résident se sente libre et en sécurité où qu’il aille et quoiqu’il fasse. Grâce à ces travaux d’Hercule, le personnel se trouve en possession d’espaces adaptés et d’équipements opérationnels.
Pour les repas, un petit déjeuner est servi dès les premières heures du jour, ou un peu plus tard, à la salle à manger pour les uns, au lit pour les autres. Une tasse de café ou de thé est offerte au milieu de la matinée à chaque résident. A midi, le dîner choisi par le résident arrive depuis les cuisines du CHUV.
  
Tous les après-midis, une collation est servie pour prévenir les déshydratations et combler les petits creux. Le soir, le souper choisi arrive du CHUV ou, pour certains, un repas à la mesure d’une petite faim est confectionné par le service de restauration. Pour chaque plat servi et chaque verre bu, ce sont des quantités de marchandises commandées, livrées, stockées, distribuées et de la vaisselle ramassée, lavée, rangée, parfois cassée, mais toujours remplacée, pour que la table reste belle. 
A l’occasion des fêtes, l’équipe de restauration s’affaire pour mettre en place de jolies tables et servir un menu de fête faisant plaisir au plus grand nombre.
Le service hôtelier est vraiment au cœur de la vie de l’établissement et des résidents comme acteur direct et comme soutien au travail des autres.

Nettoyage

La présence quotidienne des femmes de chambre contribue à la sécurité des personnes et des biens. Elles participent aussi au confort des résidents en veillant sur l’état de leurs objets personnels et en respectant les aménagements de chaque chambre.

La maîtrise des seules techniques de nettoyage ne suffit pas pour garantir la propreté des 8000 m2 de surfaces habitées en permanence par des personnes aux attentes infiniment variées.
 
Pour nettoyer une chambre, les collaboratrices de ménage choisissent  le moment idéal afin de ne pas perturber la vie de son occupant, ni le travail des soignants. 
Le chiffon doit être passé avec rigueur et précision sans abimer les objets personnels de chacun, tout en prenant le temps de saluer les résidents et d’échanger quelques mots avec eux. 
Maintenir les espaces communs propres et accueillants sont également au cœur du travail de ce département.

Buanderie

Pour garantir la propreté, l’aspect, l’état des vêtements et du linge, la Fondation dispose d’une buanderie capable de traiter l’ensemble des textiles. Chaque année, la lingerie traite plus de cent tonnes de linge.

Les collaborateurs de la buanderie traitent tant le linge à plat (linge de lit et de toilette, etc.) que les habits des résidents. Ils ramassent, trient, lavent, plient, rangent et distribuent des kilos de linge tous les jours.
Les machines à laver et les séchoirs tournent des heures durant. Le traitement du linge privé des résidents demande un savoir faire et une attention particulière. Qualité et nature des textiles, température de lavage, traçabilité de chaque pièce, souhaits des résidents sont autant de difficultés à maîtriser.
Les habits nécessitant souvent du travail de raccomodage ou d’adaptation, une couturière fait partie de l’équipe de la buanderie.

Repas

Les petits-déjeuners sont préparés par le personnel de la Fondation. Les repas sont choisis par chaque résident parmi une offre adaptée à leurs régimes et leurs besoins diététiques. Ils sont confectionnés par le service de restauration du CHUV. Les préférences, aversions et allergies sont prises en considération. Les boissons sont accessibles en tout temps pour inciter les résidents à s’hydrater.

Avec près de 6000 repas préparés et servis chaque jour, la cuisine du CHUV est organisée pour offrir des produits frais et des menus adaptés aux besoins des résidents de Mont-Calme.

Le CHUV pratique la liaison chaude: recouvertes d’une cloche et posées sur un galet en inox, les assiettes restent chaudes durant plus d’une demi-heure. 

Les chariots sont transférés par camionnette d’un côté à l’autre de la rue du Bugnon, du CHUV jusqu’à Mont-Calme. 
 

Technique et transport

L’équipe dispose de véhicules, de compétences et de moyens techniques garantissant l’efficacité des interventions.

Ce service s’occupe de l’entretien des immeubles et des extérieurs, des réparations et des travaux de transformation.

Il s’occupe également du suivi et entretien des équipements, du transport des personnes, ainsi que du transport des marchandises et des repas. Les chauffeurs et les collaborateurs du service technique disposent de véhicules adaptés à chaque type de déplacement.
  
 
 

© 2017 Fondation Mont-Calme Tous droits réservés. Réalisé par Jacques Lambelet